Français
violetta66
9

Sujet:vous rédigerez le récit d'un combat entre Tristan et un monstre ,en une vingtaine de lignes,en utilisant le présent de narration,le passé simple et l'imparfait l'indicatif dans un premier paragraphe.vous planterez le décor.vous decriré (rapidement)le chevalier et vous préciserez ses motivations .dans second paragraphe Tristan parti à la recherche de ce monstre,se trouve nez à nez avec le monstre:decriver le.Puis racconter l'affrontement. Enfin decriver et commentez l'issue du combat.reinverstissez les procédés du style épique ,respectez les règles du code chevalier(l'équipement de bas en haut ou l'inverse mais pas au milieu après en haut non non non) et puis insérer plus de 10 mot à appartenant à l'univers médiéval.

+0
(1) Réponses
satihizarci

Je ne suis pas sûre de ma réponse mais si ça peut t'aider.. "Une brume enveloppa soudainement le sous bois, plus l'obscurité s'installait, plus il était difficile pour le chevalier de se repérer. Il commençait à être tard et il serait bientôt impossible de continuer à progresser, il fallait trouver le monstre, et vite. Ce paysage lugubre n'était pas rassurant, au contraire, Tristan sentait monter en lui un frisson, les arbres, haut comme les pilier d'un temple, semblait le contempler dans la pénombre. Les lianes tombant des branches semblait vouloir l'atteindre et se balançais au grès du vent. Ce sombre décor se fit rapidement accompagné par des grincement strident provenant sûrement d'un vieux chêne sur le point de tomber, mais pourtant notre héro sentait une présence malsaine dans ces lieux. La bête était là, tapis dans l'ombre, et si il tardait trop à la trouver, il tomberait entre ses griffes. Mais il fallait à tout prix réussir cette dernière épreuve pour se voir récompenser de la main de la princesse, alors il redoubla d'effort, redoutant la tombée de la nuit. Soudain, il entendit un bruit derrière lui, il se retourna vivement et avant d'avoir pu se défendre de sa targe, se vit propulsé en arrière par une fore hors du commun. Retrouvant peu à peu ses esprit il se releva et dégaina son épée, avant de se mettre en garde, la bête faisait deux fois sa taille, était dotée de deux puissante ailes sombre le permettant de s'envoler, d'une que de scorpion et d'un corps de lion, cette créature monstrueuse avait pour nom, le Manticore, Tristan le savait et redoutait plus que tout son dard acéré, une seul goutte pouvait le faire tomber dans un sommeil dont il ne se réveillera jamais.  Le monstre ne laissa pas le temps au chevalier de reprendre ses esprit et de sa puissance patte abattis un coup qui aurait pu être fatale au guerrier, mais il eu le temps de se protéger de sa targe, qui fut réduite a l'état de vingtaine de bout de bois. A l'aide de son épée, il donna un coup d'une violence extrême et proportionnelle à sa rage sur la patte du Manticore qui n'avait pas eu le temps de retirer cette dernière, celle-ci fut séparée de son propriétaire qui dans un hurlement strident essaya de frapper le héro de son dard, mais se ne fut qu'une autre erreur pour la créature qui se vu à nouveau sectionné d'un de ses membres. La peur gagna celui-ci qui tenta une énième attaque, se lançant vers le chevalier il réussi à l'atteindre lui faisant marque d'une profonde blessure au torse, celle-ci saignait abondement et Tristan n'aurait bientôt plus la force de se battre, dans un élan de courage, il lança son épée en direction de la bête qui ne pu éviter l'assaut, et se fit perforer le corps par le torse. La bête agonisa lentement dans un cri de désespoir laissant le chevalier peiné à la vu de ce spectacle, mais triomphant de ce combat. La nuit était tombée, et Tristan rentra, blessé, mais victorieux, de sa mission, gagnant ainsi le coeur de sa bien aimée." je sais pas si ça t'aura aidé et j'ai essayée de limiter les fautes d'orthographes mais bon .. voilà 

Ajouter une réponse